Iván Contreras-Brunet, “Passage de la couleur”

© Ivan Contreras Brunet, Galerie Gimpel & Müller, Paris, 2014

La Maison de l’Amérique latine présente, en collaboration avec la galerie gimpel & müller, Paris, une exposition dédiée à Iván Contreras-Brunet, artiste chilien parmi les plus importants représentants de la scène cinétique internationale.

Depuis son plus jeune âge, Iván Contreras-Brunet, né à Santiago du Chili en 1927, s’intéresse à la couleur. D’abord fasciné par les Impressionnistes dont il étudie les ambiances poétiques et les jeux de lumière, il se tourne dès les années cinquante vers les abstractions. Après de longs séjours en France, Autriche et aux Etats-Unis, il s’installe définitivement à Paris en 1961, attiré par son cosmopolitisme et sa richesse artistique. Il se lie d’amitié avec Herbin, Soto, Seuphor, Max Bill, Vantongerloo, Lohse, Marino di Teana, lit les traités de Kandinsky, Le Corbusier, Seuphor, tout en restant un grand amateur de musique, notamment Debussy et Satie. Homme de culture, Contreras-Brunet discute, travaille, réfléchit. Tout l’intéresse. Les miniatures autant que les développements sériels et le cinétisme.

© Ivan Contreras Brunet. Sin título 1. Malla, acrílico, nylon, y madera. 1982, 160 x 90 x 9 cm, colección galería Gimpel&müller, Paris
© Ivan Contreras Brunet. Sin título 1. Malla, acrílico, nylon, y madera. 1982, 160 x 90 x 9 cm, colección galería Gimpel&müller, Paris

Il étudie les superpositions, irisations, opacités, translucidités et petit à petit, délaisse ses supports d’alors (toile, plexiglas, papier) pour se consacrer à ce qui deviendra son matériau de prédilection, le grillage qu’il plie, découpe, module à l’envi. De nouvelles gammes de facettes captant la lumière s’offrent à lui dont les variations sont infinies. Qu’elles se meuvent sur un fond en bois peint, également recouvert d’un grillage, ou qu’elles soient suspendues ou reposent sur le sol, il peint au pochoir, vaporise, expérimente. Les flous, les reliefs, l’espace qu’il fragmente et défragmente favorisent son champ d’exploration, ses recherches de combinaisons pour développer son propre alphabet pictural dont les dégradés chromatiques impliquent également le spectateur ; ses mouvements et déplacements font vibrer les œuvres.

© Iván Contreras. Colores sobre blanco. Malla, acrílico, nylon y madera (2012). 90 x 80 x 9 cm
© Iván Contreras. Colores sobre blanco. Malla, acrílico, nylon y madera (2012). 90 x 80 x 9 cm

En 1972, Contreras-Brunet représente le Chili à la Biennale de Venise. Artiste international, présent dans les grandes collections privées et publiques (Centre Pompidou, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Musée de Cambrai…), ses oeuvres sont maintenant montrées dans toute l’Amérique latine – une grande rétrospective au Museum of Geometric and MADI Art de Dallas lui est consacrée en 2007 et au Musée d’art contemporain de Buenos Aires (MACBA) en 2014 – et notamment au Chili, où il est représenté par la galerie Isabel Aninat de Santiago. Ses oeuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques en France (Centre Pompidou, Musée d’art Moderne de la Ville de Paris, Musée de Cambrai…) ainsi qu’à l’étranger (Musée Soto – Venezuela, Musée Satoru Sato -Japon).

Ivan Contreras-Brunet est représenté par la galerie Isabel Aninat au Chili et la galerie gimpel & müller en France.

© Iván Contreras. Neuf cercles noirs et couleurs, grillage, acrylique, Fil nylon et bois, 1979, 135 x 130 x 20 cm, collection particluière, Bruxelles
© Iván Contreras. Neuf cercles noirs et couleurs, grillage, acrylique, Fil nylon et bois, 1979, 135 x 130 x 20 cm, collection particluière, Bruxelles

Enlaces de interés