Fleurs fantômes

C’est à Gabriel Orozco qu’a été confiée la troisième des commandes triennales de la Région Centre-Val de Loire pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire (2014-2016).

Fasciné par les papiers peints anciens qui ornaient les murs des appartements des invités du Prince et de la Princesse de Broglie -derniers propriétaires privés du Château- abandonnés depuis 1938 et ouverts pour les artistes contemporains depuis 2011, le grand artiste mexicain Gabriel Orozco, dans le cadre d’une commande spéciale de la Région Centre-Val de Loire, s’est longuement imprégné du palimpseste des tapisseries subsistant sur ces murs anciens.

Son œuvre entière est marquée par la quête des traces, des empreintes des hommes et du temps.

Les “fleurs fantômes” qu’il a présentées à Chaumont-sur-Loire ravivaient la mémoire en suspens, les bribes invisibles de vies éteintes, la densité du souvenir de moments disparus, que le visiteur ressentait confusément, sans distinguer l’origine de son émotion et que révèlent les toiles de Gabriel Orozco.

Reflet de cette commande, les œuvres qui demeurent au Château reprennent des détails et des blessures de ces papiers anciens, reconstitués par l’artiste grâce à un procédé unique et lent de projection à jet d’huile sur toile. Le tremblé de l’impression est à l’aune du trouble qui saisit le visiteur en ces lieux, face au dialogue lié par ces œuvres et les murs imparfaits qui s’offrent au regard. L’artiste révèle ainsi ces empreintes et ces couleurs qui jusqu’alors échappaient à la vue, autant qu’il révèle l’émotion en suspens dans ces chambres.